La « Bralette » dans l’intimité d’Intimissimi

BRALETTE_bannière_claimonyou 2

La « bralette » dans l’intimité d’Intimissimi

 

« Découvrez la tendance de l’heure cet été : les bralettes »

#trendingnow

Bralette - claimonyou 1
Ainsi, nous exhorte cet emailing reçu par la marque de lingerie italienne Intimissimi, le 23/06/2016…

ENQUÊTE EXCLUSIVE SUR LES DESSOUS DE LA BRALETTE !

 

Mais qu’est-ce que la « bralette » au juste ?

Pour répondre à cette question de société on ne peut plus légitime, nous avons l’immense honneur d’interroger fictivement la Directrice Marketing d’Intimissimi, fleuron italien du sous-vêtement. Salomé, c’est le nom que nous lui donnerons, va donc nous parler de la bralette et de son évolution, de l’Antiquité à nos jours.
Bralette claimonyou 2

 

[Claim on You] Salomé, bonjour et merci de nous accorder cet entretien. Nous allons tout de suite passer les préliminaires et rentrer dans le vif du sujet : pouvez-vous, s’il vous plait, nous expliquer ce qu’est la « bralette » ?

 

[Salomé] La bralette ? C’est une attitude glamour, une revendication érotique, une invitation au sensuel…
Et je dirais même que c’est une posture.

 

[COY] Une posture ? Comment ça ?

 

[S] Eh bien, une posture esthétique pour mettre un terme à la dictature du soutien-gorge ! La bralette n’a pas d’armatures, donc c’est une pièce de lingerie qui prône la liberté du corps de la femme ! Enfin en quelque sorte.

 

[COY] Ah. Mais, euh, du coup, concrètement, la bralette c’est quoi ?
[S] Oh, ce n’est ni plus ni moins qu’une brassière un peu sophistiquée avec de la dentelle

 

[COY] Sur votre site pourtant, la bralette s’appelle plus simplement « Haut Soutien-gorge en Dentelle »…Pourquoi l’appeler bralette alors ?

Bralette claimonyou 3

 

 

[S] La bralette est l’appellation internationale ! A mon sens, elle est beaucoup plus glamour et explicite que « haut soutien-gorge »…En tout état de cause, j’attire votre attention sur le prix attractif ! 25,90€ la bralette, c’est peu cher payé, surtout à notre époque.

 

[COY] C’est sûr… Et en tant que Directrice Marketing, quelles ont été vos difficultés pour lancer ce nouveau concept de lingerie ?

 

[S] Il a fallu tirer quelques strings et d’autres ficelles pour faire émerger le concept, c’est sûr. Il a fallu se mouiller et prendre le problème à bras le corps…

 

[COY] Ça ne devait pas être évident…Et quel est le positionnement marketing de la bralette ? Est-ce que vous considérez ça comme un « basique », une « entrée de gamme » ou est-ce plutôt réservé aux initiés ?

 

[S] Je pense qu’on touche des doigts un concept qui plait universellement. Malgré tout, il faut avoir en tête qu’il y a différents types de bralettes et que tout le monde n’aime pas les mêmes…

 

[COY] Ah oui ??! Vous pourriez expliciter un peu votre propos, s’il vous plait ?

 

[S] Eh bien par exemple, il y a des bralettes réalisées de façon un peu expéditive ou avec un manque de soin flagrant. On parle dans le jargon de bralettes faites par-dessus la jambe.
Les peuples ibériques ont également développé ce qu’on appelle « la bralette espagnole » : l’idée in fine est identique mais l’approche est assez alternative…

 

[COY] C’est très intéressant… Et vous ? En tant qu’ambassadrice marketing, êtes-vous personnellement adepte de la bralette ?

 

[S] Bien sûr ! J’adore ! Bralette tous les jours, sinon rien. Et vous ne pouvez pas savoir les sensations que ça fait au toucher !

 

[COY] Si ! J’imagine ! Et excusez-moi d’insister mais quelle est l’étymologie exacte du mot bralette ?

 

[S] Écoutez, vous êtes un peu lourde avec vos questions sur la genèse du concept et l’étymologie…Qu’est-ce que j’en sais ?

Et puis franchement, on s’en branle non ?


Bah c’est justement là qu’on voulait en venir.
Bonnes soldes à toutes et à tous et un énorme merci à Caroline et Marion pour cet incroyable emailing !
Claim on You💖

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Captcha *